SICK! SICK! SICK!Démission de Penny Laurence numéro deux d’ Oxfam en Haïti – Added COMMENTARY By Haitian-Truth

February 12, 2018
By `

IMG_256

Fev 12, 2018

IMG_256

Penny Lawrence, numéro deux d’Oxfam, a démissionné ce lundi 12 février à la suite des révélations d’un scandale sexuel des personnels de l’ONG en Haïti.

_47231729_kidsatfooddistriburionpointafp

La numéro deux d’Oxfam démissionne. Penny Lawrence, directrice générale adjointe de l’ONG, dans la tourmente en raison d’un scandale sexuel impliquant des responsables de l’organisation en Haïti, a démissionné lundi 12 février.

Cette démission fait suite à des révélations du quotidien britannique Times,  selon qui des employés de la confédération d’organisations humanitaires, dont le siège se trouve à Oxford, ont eu recours à de jeunes prostituées en 2011 à Haïti au cours d’une mission consécutive au séisme qui avait ravagé le pays en 2010.

IMG_256

Exprimant sa « tristesse » et sa « honte » de « la conduite d’employés au Tchad et à Haïti (…) incluant le recours à des prostituées », Penny Lawrence, qui était à l’époque directrice des programmes internationaux, a annoncé sa démission de ses fonctions dans un communiqué :

IMG_256

« Au cours des derniers jours, nous avons pris conscience que des questions avaient été soulevées au sujet du comportement du personnel [d’Oxfam] au Tchad et en Haïti, pour lesquelles nous n’avons pas réagi de manière adéquate. Il est maintenant clair que ces accusations — liées au comportement du directeur de pays, de membres de son équipe au Tchad et impliquant le recours à des prostituées — ont été soulevées avant qu’il ne s’installe en Haïti. En tant que directrice des programmes à l’époque, j’ai honte que cela soit arrivé sous ma direction et j’en prends l’entière responsabilité. »

Enquête interne, quatre licenciements

Selon le Times, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam. Une source citée par le quotidien dit avoir vu une vidéo d’une orgie avec des prostituées portant des tee-shirts d’Oxfam.

Le quotidien affirme, en outre, qu’Oxfam n’a pas prévenu d’autres organisations non gouvernementales du comportement des employés impliqués dans ce scandale ; ce qui leur a permis d’obtenir par la suite des missions auprès de personnes vulnérables dans d’autres zones de catastrophes naturelles.

IMG_256

Ainsi, le Belge Roland van Hauwermeiren, 68 ans, contraint de démissionner, comme l’a confirmé Oxfam, de son poste de directeur pour Haïti de l’organisation après avoir admis avoir engagé des prostituées, est devenu chef de mission pour Action contre la faim (ACF) au Bangladesh de 2012 à 2014. ACF avait contacté Oxfam avant de recruter Roland van Hauwermeiren, mais l’ONG ne lui avait pas donné les raisons de sa démission, a déclaré Mathieu Fortoul, porte-parole d’ACF.

IMG_256

Oxfam a assuré avoir ouvert immédiatement, en 2011, une enquête interne. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné, dont Roland van Hauwermeiren, avant la fin de cette enquête.

« Allégations très graves »

La Commission caritative — institution britannique qui contrôle les organisations humanitaires — a dit dans un communiqué avoir reçu un rapport d’Oxfam en août 2011.

Ce rapport mentionnait des « comportements sexuels inappropriés, des faits d’intimidation, de harcèlement et d’intimidation du personnel », mais n’évoquait pas des « abus portant sur des bénéficiaires » de l’ONG ni de « potentiels crimes sexuels impliquant des mineurs ». « Notre approche aurait été différente si tous les détails mentionnés par la presse nous avaient été communiqués à ce moment-là », écrit la Commission, qui a demandé à Oxfam de fournir des informations supplémentaires « de toute urgence ».

IMG_256

Des informations jugées « vraiment choquantes » par Downing Street. « Nous voulons qu’Oxfam fournisse toutes les preuves qu’ils ont des événements à la commission caritative pour une enquête complète et urgente sur ces allégations très graves », a dit un porte-parole de la première ministre britannique.

Oxfam reçoit « moins de 10 % de son financement total » du département britannique chargé du développement international, a fait savoir samedi son PDG, espérant continuer à travailler avec le gouvernement.

Pour la secrétaire d’Etat au développement international, Penny Mordaunt, Oxfam « a pris tout à fait la mauvaise décision » en omettant de transmettre en détail la nature des accusations visant ses employés aux autorités et à la Commission caritative.

_________________________________

COMMENT: HAITIAN-TRUTH.ORG

Too little, too late.

Even as the dust was settling, after the quake, and a million were homeless, the flaws in OXFAM’s Haitian operation were obvious.

The team was living the high life, partying with many other ONG teams.

Containers of material wre being sold for pennies on the dollar.

A large sum of money went mission and, rather than investigate and embarrass the headquarters, those involved wee allowed to resign.

Forget the prostitutes, if there were any at all. What about the small children, girls and boys, who were subjected to all sorts of perversions, because they were desperately hungry and had no place to stay. The OXFAM guys gave food and let them sleep in their beds.

SICK!!  SICK!!!   SICK!!!

They were selling containers of donations, for pennies on the dollar.

OXFAM, the Red Cross, Clinton Foundation and others are really criminal organizations.

I remember Roland van Hauwermeiren. If the Haitian actions took place in today’s USA he would be locked up for 40 years and be forced to register as a sex offender.

He is from Belgium and, at an earlier time, immediately after Duvalier left in 1986, some of his countrymen were shipping children to Europe where their organs were harvested. Easier to send an entire child, than a heart packed in ice that might melt.

And then there were the UNICEF or UNESCO guys from Belgium who were caught making porn films in Haiti with kids.

SICK!    SICK!   SICK!!!

IMG_256

Leave a Reply