“Menacé de mort”, le candidat Jean Henry Céant pointe du doigt le chef de l’Etat

August 25, 2010
By `

René Préval est décrit comme un “assoiffé de pouvoir” par le représentant de “Renmen Ayiti” qui annonce aussi une action en justice contre le CEP “domestiqué”, au lendemain de la publication très controversée de la liste des candidats agréés–mardi 24 août 2010,

Radio Kiskeya

Le notaire Jean Henry Céant, l’un des 19 candidats admis aux prochaines présidentielles, a dénoncé mardi l’implication présumée du Président René Préval dans des menaces de mort visant sa personne et l’instrumentalisation du Conseil électoral provisoire par le pouvoir en vue de l’organisation d’élections officielles.

“Le Président Préval est prêt à tout, sans exception, pour garder le pouvoir”, a déclaré au micro de Radio Kiskeya le candidat de “Renmen Ayiti” qui a fait état de menaces de mort et manœuvres d’intimidation orchestrées contre lui à travers des appels téléphoniques anonymes reçus ces derniers jours.

M. Céant, qui affirme qu’il n’entend point capituler devant les machinations dont il serait la cible, dit “avoir reçu suffisamment du pays pour se mettre totalement à son service” et se propose de lutter contre “l’inacceptable” incarné aujourd’hui par un chef d’Etat vorace.

Il en a profité pour mettre en relief la présence dans la course d’une multiplicité de candidats du pouvoir qui traduirait la volonté du chef de l’Exécutif de s’assurer la victoire à travers l’un ou l’autre de ses “satellites”.

S’en prenant au Conseil électoral suite à son “carnet” controversé, le représentant de Renmen Ayiti, également vice-président de l’organisation sociopolitique “Aimer Haïti”, dénonce la soumission totale de l’institution électorale à l’Exécutif et annonce une action en justice contre le mode de sélection partial des aspirants à la présidence.

“Le CEP est littéralement instrumentalisé par le Président Préval qui dispose d’un outil pour désigner lui-même son successeur”, s’est indigné Me Jean Henry Céant en guise de réaction à la décision de l’organisme électoral d’écarter pour des motifs constitutionnels certaines candidatures tout en retenant d’autres au mépris total de la charte fondamentale.

Le candidat n’a pas voulu divulguer sa stratégie de contre-offensive par crainte, dit-il, de fournir des munitions à des coquins, et s’est donc gardé de révéler par-devant quelle instance judiciaire il entend porter la cause des ex-prétendants éliminés de la course de manière arbitraire.

Citant particulièrement le cas de Wyclef Jean, le rappeur international mis à l’écart en raison du fait qu’il n’avait pas cinq années de résidence consécutives en Haïti, le notaire Céant accuse dans le même temps le CEP d’avoir, en violation de la constitution et de la loi électorale, autorisé les candidatures d’anciens commis de l’Etat n’ayant pas reçu décharge de leur gestion.

Sans le nommer, il souligne le cas d’Yves Cristalin, candidat à la présidence sous la bannière de “Oganizasyon Lavni”, alors qu’il occupe aujourd’hui encore son poste de ministre des affaires sociales et, à ce titre, continue d’ordonner des dépenses publiques et d’engager l’Etat haïtien.

Enfin, Jean Henry Céant, volontiers partisan d’une “dynamique d’harmonisation des relations entre les classes sociales”, a tenté de démonter un autre de ses futurs rivaux, Jean Hector Anacacis. Il qualifie de “pion” du Président Préval sur l’échiquier politique le Sénateur de l’ouest qui avait lundi dénoncé l’intromission de la Présidence et de la communauté internationale dans les décisions majeures du CEP et mis en garde contre toute tentative de manipulation des élections du 28 novembre. spp/Radio Kiskey

Tags: , , , ,

One Response to “ “Menacé de mort”, le candidat Jean Henry Céant pointe du doigt le chef de l’Etat ”

  1. haitian moses on August 25, 2010 at

    Nou pral lave-pase Minustah avek gouvenman Ayiti a, paske se zafe Mahmoud Ahmadinejad y ap regle nan peyi a. Nou mande Prezidan Barak Obama pou li pran responsabilite li nan dosye Ayiti a kom sa dwa men jan Prezidan George Walker Bush te fe nan dosye Iran-Irak la, anvan li two ta pou li.

    Bann vakabon latino sa yo, bann gochis kouyon sa yo konprann ke yo pi entelijan pase peson. Yo mare sosis yo avek tout peyi ki kont Etazini yo pou yo regle koze pesonel yo nan peyi Dayiti. Poukisa tout Iranyen sa yo nan peyi a? Poukisa tout Irakyen sa yo nan peyi a? Poukisa tout Venezuelyen-Hezbollah sa yo nan peyi a? Poukisa tout ankourajman pou preval ak akolit li yo pou vyole tout lwa peyi a yo?

    Mwen mande pou tout Ayisyen leve kanpe san chita pou nou fe fas kare avek tout sangine sa yo.

    si nou pa vle mou komante sou sit sa a anko, mwen pral itilize kolonn lot jounal tankou CNN, ABCNEWS,FOXNEWS POU NOU REGLE KOZE MALANDREN YO. APATI DEMEN, LEMOND ANTYE PRAL RESEVWA ATIK NOU.