MAJOR THIEF HEADS HAITIAN REFORESTATION PROJECT

June 10, 2014
By `

Jean Lucien Ligonde, a senior adviser to the Ministry of Environment, is the guy who in 2005 stole millions from Haiti’s Notre Dame.

This fact was confirmed by two Archbishops.

When caught, he promised to repay the money at $150,000 per month, gave one cheque and fled to Boston where he hawked phony cancer cures to desperate gullible people.  A lot of people died with empty bank accounts.

Immediately after the earthquake, Ligonde, and his wife, using her maiden name to avoid association with her husband’s crimes flew into town looking for more cash and became involved with the downtown redevelopment scheme. The lady is an architect.

We thought he had gone down the toilet but he has appeared as coordinator of an ill-fated, guaranteed to fail attempt at aerial reforestation.

He will embarrass our President Martelly who really wants to attack the environmental disaster..

Within the last couple of days Ligonde, and an agronome, who knows absolutely nothing about the subject, hired an aircraft and dumped a couple of bags of seeds with absolutely no study, preparation, or planning.

There are some happy rats and birds out there, receiving mana from Heaven.

I know something about aircraft. Click on the FOUNDER’S button above and you will see what I mean.

Some years ago, there was an extensive study, creating an aerial reforestation plan for Haiti. This involved specialists, in many fields, and had support of several major American agriculture schools. One of these universities offered two Masters positions, in their school, to create Haitian forestry experts. This university – Cal-Poly, San Luis Obispo, California, offered to coordinate the project.

The Government of Haiti has copies of this plan and it would seem that Ligonde – when he pirated the concept – didn’t read it fully, deciding that an aircraft, and a couple of bags of seeds was all he needed.

This reasoning is similar to that of a man who has a cement mixing truck and believes this is all he needs to build a skyscraper.

The aircraft is the final stage in an extensive, and complicated project. Without planning, the aircraft is meaningless.

As it is, seeds will be dumped, rats and birds will have a banquet and money will be stolen by Ligonde.

As I understand it, some $5,000,000 has been allotted to this project. That is enough to do a proper job. But this isn’t to be.

The really sad result of this charade will see any future attempt to launch a real aerial reforestation project, in Haiti, rejected with the comment: “We have tried that and it doesn’t work.”

4 Responses to “ MAJOR THIEF HEADS HAITIAN REFORESTATION PROJECT ”

  1. gerard finis on June 11, 2014 at

    La campagne d’ensemencement aérien est lancée

    Le Nouvelliste | Publié le : 10 juin 2014
    Annoncée par le gouvernement, la campagne d’ensemencement aérien a été lancée samedi dernier, au nord de la capitale, sur la chaîne des Matheux sous les regards du président Michel Martelly et du ministre de l’Environnement, Jean-François Thomas. Environ 130 millions de semences d’acajou (swietenia mahagoni), de cèdre et de morenga ont donnéété jetées sur la chaîne des Matheux par un petit avion.
    A Morne St Christophe, le président Martelly écoute des explications d’un expert avant l’aspersion aérienne
    Gérard Junior Jeanty
    Le président Michel Joseph Martelly
    Francis Concite
    Le ministre de l’Environnement Jean François Thomas
    Francis Concite
    Le directeur général du Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE), Achim Steiner
    Francis Concite

    Bien avant le largage des semences, le chef de l’Etat, Michel Martelly a reçu, au salon diplomatique, le directeur général du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Achim Steiner. Après un moment d’entretien, les deux personnalités et le titulaire du ministère de l’Environnement, Jean- François Thomas, ont donné un point de presse. Le but de ce point de presse était d’annoncer le lancement de la campagne d’ensemencement aérien et une visite guidée à pic de Macaya. Deux activités entreprises par le ministère de l’Environnement. « La campagne d’ensemencement aérien constitue un moyen de stimuler la campagne nationale du reboisement qui a démarré depuis 2013. En ce sens, il est possible de procéder au reboisement des mangroves. Il y a aussi moyen de reboiser en faisant une aspersion aérienne. Chez nous, il existe des pics de montagnes qui sont quasiment inaccessibles et qui subissent des détériorations au point de vue environnemental. Aujourd’hui, il va y avoir une vaste opération visant à ensemencer la chaîne des Matheux », a annoncé le ministre de l’Environnement, Jean-François Thomas soulignant que l’ensemencement aérien comme méthode donne de bons résultats au Cuba et au Canada. Venu dans le pays, sur l’invitation du président Michel Martelly, dans un contexte de célébration de la Journée mondiale de l’environnement, le directeur général du PNUE, Achim Steiner, a indiqué qu’il est ici dans la perspective de la préparation d’une grande conférence des Nations unies pour les petits Etats insulaires en développement (PEID). « La délégation des Nations unies présente actuellement en Haïti veut aider à réaliser des programmes visant le développement économique. En ce sens, dès aujourd’hui, nous allons visiter plusieurs endroits dans le pays, dont le pic de Macaya », a indiqué Achim Steiner. Pour sa part, le président Michel Joseph Martelly a affirmé que les actions posées par son gouvernement ne se réalisent pas dans l’objectif de célébrer la Journée de l’environnement. Ces actions, dit-il, s’inscrivent dans le cadre d’une politique visant à revoir l’environnement du pays. « Notre environnement doit être sain, riche et adéquat », a scandé le chef de l’Etat. Le président Martelly, qui disait autrefois qu’il n’écoutait pas les radios, a invité les médias à sensibiliser les citoyens à la protection de l’environnement. « Les gens entendent les radios 24 sur 24 et ils regardent aussi les télés. Nous souhaitons que la presse puisse jouer son rôle parce que le volet de sensibilisation revêt une grande importance », a martelé Michel Martelly. Le président n’a pas manqué également de faire l’éloge de son administration. « Aujourd’hui, nous allons expérimenter la technique d’ensemencement aérien. C’est pour la première fois qu’une telle technique va être utilisée en Haïti afin de changer le visage de notre environnement », a indiqué le locataire du palais national. De la parole aux actes, la délégation s’est rendue à Morne St-Christophe, non loin de Titanyen et de Source Puante pour observer le processus du largage des semences. L’endroit retenu n’était pas tout à fait favorable pour observer le processus. Toutefois, le président Martelly et le ministre Jean François ont eu recours à des viseurs pour qu’ils puissent remarquer l’avion et le bombardement des semences qui se fait à distance. A peine s’il était possible de voir l’avion à l’œil nu. La campagne d’ensemencement aérien est financée par le l’Etat haïtien à hauteur de 3,8 millions de dollars américains seulement pendant un mois. A travers la campagne de reboisement, le ministère de l’Environnement entend améliorer la couverture forestière du pays représentant 1,4%. Il a prévu d’atteindre plus de 38 millions d’arbres à travers la campagne d’ensemencement aérien. Pour y parvenir, le ministère de l’Environnement compte jeter au niveau de la chaîne des Matheux et des bassins versants de Peligre environ 193 millions de semences équivalant à 8 500 kilogrammes. Selon leur prévision, 20% des semences semées réussiront à devenir des arbres.

    Jeanty Gérard Junior
    jeantygerardjr@lenouvelliste.com

  2. JACK PETERS on June 11, 2014 at

    Is President Martelly an innocent target, of this con game, or is this just another project to steal money and do absolutely nothing for Haiti, or its people.

    The aerial reforestation concept is a good one but is not simply dumping seeds from an aircraft.

    Agriculture is not simply dumping seeds on the ground.

    One must have the right seeds, for the area, and must survey and prepare the drop zones.

    I was at the demonstration and was embarrassed at the amateur performance.

    One should also prepare the population for the concept.

    Another sad waste of potential on incompetents. Ligonde is a simple thief with no technical knowledge.

    The pilot they hired is a nice, competent pilot but one needs more than a nice competent pilot to carry out so complex and important a project. The nation’s environmental survival depands upon this and we have wasted the opportunity on Ligonde and his fellow criminals.

    Haiti deserves better.

    Where is the Martelly Lamothe promise to dig out corruption and remove it from our society?

  3. francine michel on June 11, 2014 at

    Allison Lhera est responsable des crimes PSUGO.

  4. gilbert Santilius on June 11, 2014 at

    What has PSUGO got to do with agriculture?