Incident malheureux à la Faculté d’ethnologie – Added COMMENTARY By Haitian-Truth

June 19, 2017
By `
Des étudiants en colère ont mis le feu à plusieurs véhicules se trouvant dans l’enceinte de la Faculté d’ethnologie ce lundi, a constaté le journal. Cet incendie fait suite à une altercation entre les étudiants et le doyen de cette entité de l’Université d’État d’Haïti (UEH). Des barricades de pneus enflammés étaient visibles à l’angle de la rue Magloire Ambroise et Saint-Honoré.

Publié le 2017-06-12 | Le Nouvelliste

National -C’est la consternation dans le rang des étudiants de la Faculté d’ethnologie cet après-midi, après qu’un des leurs eut été renversé par la voiture du doyen Yves Blot. Les étudiants, qui voulaient protester contre la décision des responsables de cette entité de l’UEH d’avoir expulsé plusieurs étudiants, ont mis le feu dans au moins trois véhicules et une partie du bâtiment qui servait d’espace de lecture aux étudiants et de cafétéria de ladite faculté. Ils qualifient d’assassinat cette tentative du doyen de la FE. Cette situation illustre la complexité de l’UEH qui se trouve au bord du gouffre, répliquent certains manifestants. Celle-ci est secouée depuis plusieurs mois par des revendications d’étudiants. Ce brouillage colossal de ces différentes revendications épouse différentes formes. Il était 5 heures de l’après-midi quand un camion du Corps d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO), suivi des sapeurs-pompiers, arrivait dans les locaux de cette entité de l’UEH pour éteindre le feu qui se propageait. La situation allait empirer quand un groupe d’étudiants a tenté de retrouver dans l’enceinte du bâtiment administratif les professeurs qui s’y trouvaient. N’était l’intervention des autorités policières, ces professeurs auraient pu être passés à tabac par les étudiants en colère. « C’est la première fois que nous faisons face à une telle situation au sein de l’Université d’État d’Haïti », font-ils savoir avec beaucoup d’amertume. « Le doyen doit être poursuivi, arrêté puis jugé pour cet acte criminel commis à l’endroit de notre camarade », insistent les protestaires. Le Nouvelliste a tenté de joindre par téléphone le professeur et doyen de la Faculté d’ethnologie Yves Blot pour apporter sa version des faits, mais en vain.

- See more at: http://www.lenouvelliste.com/article/172060/incident-malheureux-a-la-faculte-dethnologie#sthash.1RWZMLtN.dpuf

_____________________________________________________

Jovenel’s team is on autopilot.

The Miami visit saw many potential PR situations wasted.

Appointments made. Appointments broken, because he was “sleeping.”  Who was the idiot that passed this message to the public. Bad excuse, even if true!!

The student situation has always been a flash point since long before Francois Duvalier. Nothing new.

Several groups are working to create a flash point with the students, and labor sectors.

At some point, several people will be killed and the Jovenel Team will be toast.

Remember April 26, 1986 when  returning Diaspora marched from Sacre Couer to Fort Dimanche?

Aristide people fired on the crowd from within, killing a few and panicking the rest.

If it worked then, why change a winning formula?

We are in extreme danger

Leave a Reply