ENOUGH IS ENOUGH! Arrête Frantz Duval ; tu vaux mieux que ça ! – Added COMMENTARY By Haitian-Truth

July 31, 2018
By `

IMG_256

July 31, 2018

IMG_256

With Added COMMENTARY By Haitian-Truth.org

Je suis partagé entre l’admiration que j’ai pour Le quotidien « Le Nouvelliste » un journal centenaire et l’indignation que j’ai pour son rédacteur en chef Monsieur Frantz Duval qui met malheureusement sa plume au service de certains secteurs mafieux de la République d’Haïti.

Screen Shot 2018-07-29 at 8.15.04 PM

Monsieur Frantz Duval dans la livraison du 27 juillet 2018 de « Le Nouvelliste » a fait son propre bilan des 17 mois du Président Jovenel Moise. Comme étant un monstre,  ayant une haine tyrannique pour cette Haïti qu’il prétend connaitre et les haïtiens dont il ne partage ni les préoccupations ni les perspectives, le rédacteur en chef a fait pitié. Alors comment Duval peut-il, à la faveur d’une simple vue aérienne, résumer les liens relationnels entre le Président Jovenel Moise et ses compatriotes sans même chercher à faire l’exercice de l’équilibre de l’information en interrogeant simplement certains d’entre nous, si nécessaire, faire le constat de la réalité était devenu un sacerdoce?

Je comprends la démarche du rédacteur en chef du plus ancien quotidien du pays, le faire équivaudrait à la réduction du poids de la malette d’argent, celle-là même qui régule et lubrifie, depuis des décennies maintenant, les relations entre certains journalistes avec ce singulier petit pays et les différents chefs d’Etat haïtiens.

presidents

EVERYONE KNOWS DUVAL HAS A PRICE

Il ne fait pas l’ombre d’un doute que Frantz Duval fait partie de ce pré carré de vautours de la plume récidiviste à souhait quand il s’agit de présenter le faux à la place du vrai. Exemple : dans sa dernière livraison, il a écrit je cite « Jovenel Moïse doit réinventer sa façon de gouverner Haïti s’il veut sauver le reste de son mandat et préserver les ambitions de sa famille politique ». En lisant à travers les lignes une telle déclaration on est unanime à reconnaitre que Frantz Duval fait le jeu de ceux qui s’attèlent et s’activent à présenter Jovenel Moise comme un Chef d’Etat insouciant qui ne travaille pas dans l’intérêt de la population alors que les preuves sont là sous les yeux de ceux ou celles qui aiment ce pays.

IMG_256

Le Président Jovenel a toujours réitéré solennellement son attachement à la démocratie, au respect des institutions républicaines et à la justice sociale. Depuis 17 mois de pouvoir le Chef de l’Etat a toujours proclamé haut et fort les valeurs que nous voulons promouvoir ensemble : les valeurs d’égalité, de liberté, de prospérité. Les ancêtres nous ont sortis de l’esclavage, Jovenel Moise a pris la responsabilité de laisser en héritage aux générations futures un pays meilleur que celui dans lequel nous avons grandi. C’est dans cette dynamique qu’il inscrit son quinquennat, c’est à ce rendez-vous qu’il invite l’ensemble du corps politique haïtien. Voilà le profil de Jovenel Moise Monsieur Duval.

children hope 4

Monsieur Duval durant 17 mois de pouvoir, le Président Jovenel s’est toujours mis à l’écoute de l’opposition s’exprimant, au sein du Parlement, dans les quartiers, par le biais des organisations de la société civile ou à travers les médias.

Après maintes consultations dans le cadre du dialogue politique et social permanent qu’il a promis, il a lancé les États généraux sectoriels de la Nation. Au cours de ses échanges avec des compatriotes de tous les secteurs, le chef de l’Etat a recueilli des points de vue. Certains compatriotes parlent de conférence nationale ou d’autres de dialogue  national. En fin de compte, l’objectif est le même : trouver un consensus politique et social autour d’un programme de développement irréversible, à exécuter sur une période d’au moins 25 ans, pour sortir le pays définitivement de son statut d’Etat failli qui ne fait pas honneur aux sacrifices de nos ancêtres.

Durant les 17 mois, pour mémoire Monsieur Duval, Jovenel Moise a intensifié la lutte contre la corruption, les malversations et le vol des biens de l’Etat. De même une nouvelle unité de police a été mis sur pied pour combattre la contrebande sur la frontière témoigne de la volonté de son administration de contrecarrer la corruption. Cependant, ce combat n’est pas seulement l’affaire du pouvoir exécutif. Le Parlement doit fournir l’arsenal juridique ; et le pouvoir judiciaire sanctionner les contrevenants.

DON KATO FUEL

Entre les lignes le rédacteur en chef du Nouvelliste laisse voir ses relations souterraines avec une franche de la communauté internationale qui fait tout pour ralentir le processus de changement entamé par l’Administration Moise. Monsieur Duval, s’agissant des relations extérieures de notre Pays, Haïti est en train de tourner le dos à l’assistanat. Oublie ton nom Duval mais n’oublie jamais qu’avec Jovenel notre pays s’engage, avec l’international, sur la voie du partenariat agissant, qui répond à ses priorités.

JOVENEL GEDEON

Pour les 17 mois de pouvoir Monsieur Duval, l’Administration Moise a entamé une nouvelle politique de réforme de sa diplomatie. Elle est désormais orientée vers la poursuite des intérêts supérieurs nationaux. Elle a déjà initié une évaluation de l’appareil diplomatique et de la politique extérieure du pays. Ces réformes commencent à porter fruit.

IMG_256

S’agissant de l’aide publique au développement, la Caravane du changement est la stratégie que l’équipe au pouvoir a choisie pour mener la politique nationale de développement. La stratégie de la Caravane du Changement a permis aux  Ministères Sectoriels Agriculture, MTPTC, Défense, Environnement, Affaires Sociales, Santé Publique de travailler ensemble pour mieux gérer les maigres ressources humaines, financières et matérielles dont dispose l’État pour apporter des services rapide  à la population.

IMG_256

La Stratégie de la Caravane du Changement a permis également aux Pouvoirs Exécutifs, législatifs et locaux de se mettre ensemble dans la recherche de solutions, dans l’accompagnement et la supervision des opérations pour satisfaire les besoins de la population.

Dieu merci Duval, la première année de la mise en œuvre des actions sectorielles dans le cadre de la caravane se traduit par des résultats plus qu’intéressants. Ces premiers résultats prouvent s’il en est besoin que la stratégie de la caravane du changement, étendue depuis le 7 Février 2018 à l’ensemble du pays grâce et à l’achat par l’Etat haïtien de plus de 400 matériels lourds distribués sur l’ensemble des départements, favorise déjà l’imbrication intra-sectorielle des actions, leur articulation intersectorielle et leur intégration à l’action gouvernementale.

IMG_256

Monsieur Duval le Président Moise entend continuer à dialoguer avec ses partenaires internationaux afin de mettre en œuvre le nouveau paradigme de coopération. Si cette démarche citoyenne te dérange Duval c’est que tu n’es  pas haïtien.

Monsieur Duval le programme de gouvernance des 17 derniers mois et pour le reste du quinquennat de Jovenel Moise est ambitieux. Il requiert la participation de tous. Il mise sur le sens du devoir patriotique, le dialogue politique et social continu, le partenariat public-privé, plus d’équité et plus de justice sociale, dont la reconnaissance des droits, ainsi que des devoirs du citoyen pour que Notre Pays devienne une destination d’investissement.

IMG_256

Chef de l’Etat et Président de la République, doté de la légitimité des urnes, le Président Moise s’engage à gagner le pari de la paix, du progrès et de la stabilité dans une Haïti régénérée. On n’est pas Premier Mandataire de la nation pour se servir et jouir des fastes du pouvoir. Il l’a toujours dit  et redit et il ne cesse de le répéter, la nation doit prendre une autre direction, elle doit réinventer son avenir par les voies d’un présent inscrit dans des œuvres positives qui favorisent la croissance économique, le développement et la promotion de la citoyenneté.

En lisant le texte de Duval on sent que les apatrides ont trouvé en ce dernier un chargé de mission pour faire leur sale boulot de présenter le Président Jovenel Moise comme il a essayé de le faire. Là encore le journaliste Frantz Fuval du Nouvelliste a raté sa cible.

IMG_256

SOGENOR – HAYTRAK – E-POWER

Quelque soit le niveau du lecteur il est en mesure de comprendre  pourquoi Duval dénature la réalité haïtienne au profit d’une minorité allant jusqu’à s’attaquer au bilan du Chef de l’Etat qui malgré la situation économique difficile arrive quand bien même à tirer son épingle du jeu au profit des plus vulnérables. A voir les choses de près, on se rend compte que le corrompu Duval  est foncièrement contre le peuple haïtien  et difficile de ne pas y voir la main de certains fossoyeurs de la nation dont la « foulaphobie » crève les yeux.

IMG_256

Dans ton chou puant de texte tu évoques tellement de mensonges Duval à un point où tu oublies les multiples efforts consentis par l’Administration Moise pour lutter contre l’extrême misère des haïtiens, leur pauvreté endémique, le manque de soins appropriés, l’insécurité galopante, la corruption généralisée. Pourtant ce que je retiens Monsieur Duval c’est que ton fameux contrat bidon avec l’Eta n’a pas été renouvelé sous l’Administration Moise. Dommage pour Haïti que les maitres chanteurs tous secteurs confondus vivent de l’instabilité politique et de la contrebande.

IMG_256

Aujourd’hui, il est un impératif pour l’Etat d’enquêter sur le train de vie de certains travailleurs de la presse qui achètent en veux tu en voilà des voitures de luxe, des maisons en Floride. Certains mafieux de la presse haïtienne arrivent à mettre le couteau sous la gorge du Ministre de l’Economie et de Finances pour sous tirer de l’argent afin de  faire la soi disant promotion du dernier budget. Parce Jovenel Moise a refusé de jouer à ce jeu honteux ca fait de lui l’homme à abattre.

IMG_256IMG_256

IMG_256IMG_256

Grâce à sa maturité politique le peuple haïtien comprend tes  plans machiavéliques de diviser pour régner. Apres la lecture de ton texte Monsieur Duval j’ai finalement compris que malgré un environnement mondial difficile sur le plan économique, c’est plutôt nos démons internes qui menacent notre liberté. C’est l’exclusion économique qui fragilise le tissu social ! C’est le tiraillement politique qui gangrène l’espace social, et qui empêche l’essor économique de s’y installer! C’est l’intolérance, c’est la peur outrancière de l’autre, qui, peut-être, possède un point de vue différent de nos propres préférences, qui menace la cohésion nationale tant nécessaire à la marche du pays vers le progrès

Arrête Frantz Duval ; tu vaux mieux que ça !

imageshhh

__________________________________________________________________

COMMENT: HAITIAN-TRUTH.ORG

The first paragraph of the article makes me want to throw up. It kisses ass, and apologizes to Duval for what must come next – THE TRUTH.

DISGUSTING!

This article is written by someone who knows Duval and has watched, over the years, as this guy betrayed journalism for bags of American Dollars.

JOURNALIST?

Hardly!

Many with his mental persuasion stand on Las Vegas street corners every night!

He is a simple WHORE who uses his talents to make money at the expense of his Nation.

You cannot criticize the successive governments who have used Duval’s  body to satisfy their needs. Someone needs satisfaction, relief from tension, they go to Duval and LE NOUVELLISTE. So long is the cash is available, in the right quantity, they will bend over for anyone, Duvalier, Namphy, Avril, Truillot, Aristide, Preval, Privert, Evans Paul……

There are Courtesans who are discrete in their selection of partners. They have some value standards. The media in Haiti has no standard except THE GOLD STANDARD. And Duval carries a platinum membership card in the group as writer for the only newspaper in town – even if it only has a press run of 3000 copies per day.

The vultures are closing in on our Nation and it is time to save Haiti as it struggles towards survival. President Jovenel Moise needs the support of every citizen to attain success.

It is time for Le Nouvelliste, and other media outlets, to focus on the Truth and not American $100 bills.

We are not optimistic.

The Truth has little cash and only Faith in itself.

Without PAY-TO-PLAY our journalists would have to find another occupation …. driving Tap-Taps or Washing Dogs.

One of our viewers has suggested that someone in UNIBANK funded Duval’s anti-Jovenel article. We cannot believe this major Haitian business, a Poto Mitan of the financial community,  would do such a thing.

Kevin-Carter-Child-Vulture-Sudan

Comments are closed.