SEX, DRUGS, ROCK & ROLL IN HAITI, PLUS MURDER, KIDNAP AND ASSORTED CHARACTER FLAWS. July 5, 2013

July 5, 2013
By `
TEMOIGNAGE CONTRE Senateur Lambert <- CLICKHERE FOR ORIGINAL PDF DOCUMENT

Les dessous des jeux politiques en Harti: Temoignages d’un ex-enfant soldat aujourd’hui membre d’un gang arme
1.    Introduction Je m’appelle Sherlson SANON. Identifie par Ie Numero de rna Carte d’Identification
Nationale : 02-01-99-1988-12-00245, je suis ne aJacmelle 16 decembre 1988.
En 1999, j’etais age de onze (11) ans et en situation precaire, lorsque j’ai ete approche par l’ex-Senateur Joseph LAMBERT, aujourd’hui Conseiller du President de la Republique Joseph Michel MARTELLY, qui m’a introduit dans Ie secteur criminel.
J’ai spontanement decide d’arreter mes activites criminelles. C’est pourquoi, tout en me mettant ala disposition de la Justice, Ie 12 mars 2013, je me suis rendu au Reseau National de Defense des Droits Humains (RNDDH) en vue de faire ce temolgnage.
II.    Mon Enrolement atitre de transporteur de drogue
En 1999, l’ancien Senateur Joseph LAMBERT m’a propose d’etre son ami car, il voyait en moi, me disait-il, un jeune gar~on intelligent et plein d’averur. A cette epoque, Joseph LAMBERT n’etait pas encore Senateur cependant, il etait tres proche du 8enateur d’alors, Fourel CELESTIN.
C’est ainsi que j’ai integre la base KAKOS, localisee ala Rue Sainte Anne, aJacmel. Mon nom d’operation est Andrebert SANON. J’ai ete nomme ainsi par l’ex-Senateur Joseph LAMBERT lui-meme qui s’est aussi charge de mon instruction en matiere de crime. En effet, j’ai rec;u une formation en reconnaissance de coca.lne. J’ai aussi appris
afaire usage d’une arme afeu, aconduire les automobiles et les motocyclettes, avant de recevoir des materiels de travail savoir, des gants, des armes, des munitions, etc.
Apres rna formation, l’ex-Senateur Joseph LAMBERT m’a engage pour assurer Ie transport de cargaisons de drogue. Je devais transporter ces cargaisons de Ia Rue de fa Ravine aLamandou, chez un agent de securite d’alors de Joseph LAMBERT, denomme Kern DESAMOUR. Je recevais deux mille (2000) gourdes pour ce travail.
Au fur et amesure que je travaillais, l’ex-Senateur me leguait d’autres responsabiliMs comme Ie transport de cargaisons d’armes afeu ou Ie transport de cargaisons de drogue en des endroits eloignes. En effet, j’ai aussi l’habitude de transporter de la drogue pour l’actuel Commissaire du gouvernement pres Ie Tribunal de Premiere Instance de la Croix des Bouquets, Me Lenny THELISMA ce pour Ie compte de l’actuel conseiller du
President Joseph Michel MARTELLY. Cependant, Me Leny THEUSMA qui habite Martissant 7, ne rec;oit pas la drogue chez lui, mais au Carrefour Fleuriot.
S ‘/9 Wd tJ ytlr­

ParalIelement, Ie Senateur Joseph LAMBERT m’a conseille d’abandonner mes etudes, arguant que les documents, les certificats de fin d’etudes ne rapportent rien en HaIti. II m’a affirme qu’il pourrait me les faire avoir, sans qu’il ne me soit necessaire d’aller a l’ecole. De plus, il m’a promis une voiture, une maison et un emploi au niveau de la fonction publique.
L’ex-Senateur Joseph LAMBERT a aussi loue une maison ou les membres du gang KAKOS sont heberges lorsqu’ils rentrent a Port-au-Prince, notamment pour des missions. Cette maison est situee au # 29, Impasse Wallace, Route de Freres. De plus, Ie Commissaire du Gouvernement pres Ie Tribunal de Premiere Instance de la Croix des Bouquets, Me Lenny THELISMA a mis sa propre maison, localisee a Martissant 7,
ala disposition de la base KAKOS. Cette base est composee d’au moinsdix-sept (17) individus. II s’agit :
1. Edner COME connu encore sous Ie nom de Jackson TRAVEUNO, actuellement recherce par la Police Nationale d’Haiti (PNH) dans Ie cadre de l’enquete judiciaire relative au demantelement du gang dirige par Clifford BRANDT.
2. YvenerPOMPY 3.    Herlain THELEMAQUE, un aspirant policier 4.    Alain MOISE 5. Jude MIUEN
6. 7. 8.
Fabienne LoUIS Eddy JEAN Jean Edwidge Roy connu encore sous Ie nom de Papouche Roy Sherlson SANON connu encore sous Ie nom d’Andrebert SANON
9. 10. Saint-Fleur ROY 11. Sony LAMBERT 12. Yves JOACHIM
13. Raymond FRID 14. Berthony alias Tchampan 15. Amounou ainsi connu 16. Gregory ainsi connu 17. Design ainsi connu
III.    Les premiers crim.es que i’ai perpetres
a.    Assassinat d’etrangers aJacmel
En 1999, moi, Sherlson SANON, j’ai tue pour Ie compte de l’ex-Senateur Joseph LAMBERT, une etrangere du nom Celine MOULIER qui etait venue implementer une
habitait aCivadier. J’ai re«u deux mille (2000) gourdes pourcetteexecution.    .:>fl-tV0 /1/ :>~GRL..30tV
organisation aJacmel. Elle~

Le jour du crime, j’etais accompagne de Alain MOISE. Ce dernier est un agent de la Police Nationale d’Hai”ti (pNH). Lorsque je l’ai executee a hauteur de la route de Makary, Celine MOULIER pilotait une Toyota double cabine, blanche. Le meme jour, Ie pere de Ia victime, Fernand MOUlJER, a aussi ete assassine par Alain MOISE.
Le gang a re9u l’ordre de conduire Ie vehicule de CMine MOUlJER au garage de Jacky CAROLU, situe aSt Cyr, Jacmel. Les pieces du vehicule ont ete vendues. La carcasse se trouve encore au garage.
Apres l’assassinat des deux (2) etrangers susmentionnes; j’ai ete emmene en Republique Dominicaine, au Bahia Prencipe Hotel, Bavaro situe aPunta Gana, en attendant que tout se calme.
b.    Gas de Kern Desamour
Kern DESAMOUR etait un membre du gang. II assurait Ia securite du depot de drogue de l’ex-Senateur. Une fois, il a re9u pour mission de recuperer une cargaison et de l’apporter a l’ex-Senateur Fourel CELESTIN. Cependant, Kern DESAMOUR a prefere
prendre Ia marchandise et l’a vendue aJacky CAROUJ.
J’ai ete charge d’assassiner Kern DESAMOUR pour cet ecart de conduite.
Le 30 octobre 2006, j’ai execute Kern DESAMOUR. Je lui ai administre trois (3) balles alors qu’il se trouvait dans un bar restaurant situe aLamandou. Lors du crime, Yvener POMPY, un autre membre du gang, specialise notamment dans les executions, etait present. L’arme du crime m’a ete remise specialement par l’ex-Senateur Joseph
LAMBERT.
Apres l’assassinat de Kern DESAMOUR, des policiers bases aJacmel ont re9u l’ordre de dire que ce dernier a ete tue par un policier. Paralielement, j’ai ete encore emmene en Republique Dominicaine, ou j’aj passe trois (3) mois, loge au meme hotel, Ie Bahia
Prencipe Hotel, Bavaro situe aPunta Gana. A chaque fois, toutes mes depenses etaient prises en charge par l’ex-senateur qui me rendait visite chaque mois.
Apres une retraite de trois (3) mois, l’ex-senateur est venu me chercher. Arrive a Jacmel, il m’a offert une moto qu’il a lui-meme achetee chez Edo Zenny pour une somme de trente-cinq mille (35.000) gourdes.
IV.    Ma presentation au Senateur Edwin ZENNY
En 2006, en raison des multiples services rendus et surtout, parce que Je me SUIS toujours montre consciencieux dans mes nombreuses taches, Ie Senateur Joseph LAMBERT ro’a presente au Senateur Edwin ZENNY corum encore sous Ie nom de Edo ZENNY. A partir de ce moment, j’ai eu deux (2) patrons.
51l;/o N.~ 51IGl?L5o/l/ ~.

Toutefois, avec Ie Senateur Edwin ZENNY, mes contacts se sont multiplies. De plus, mon travail de transporteur est devenu plus important. J’ai ete autorise a prendre les cargaisons chez Jacky CAROLLI et chez Joel CAROLU pour Ie compte des 8enateurs Edwin ZENNY et Joseph LAMBERT.
Les cargaisons emmenees aLamandou etaient toujours securisees par Saint-Fleur Roy, Jean Edwidge Roy connu encore sous Ie nom de Papouche Roy et Eddy JEAN. Aujourd’hui, Eddy JEAN est proprietaire d’une boutique de vetements localisee a Lamandou 1.
v. Mon implication dans les actes de violence enregistres lors des elections de 2010
Pour les elections de 2010, Ie Senateur Joseph LAMBERT a supporre Ie candidat ala deputation Kenol CHARLEs. .ravais pour tache de remplir les urnes au profit de Kenol CHARLEs. J’etais aide par les autres membres de la base KAKOS. Puis, securise par des agents de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haiti
(MINUSTAH), j’ai emmene les urnes au bureau de vote de Meyer, une commune du Sud-est.
Je dois souligner que ces fraudes ont favorise Ie candidat Kenol CHARLES qui a gagne les elections et est aujourd’hui Depute de la circonscription de Cayes-Jacmel.
Apres les elections, notamment au debut de l’annee 2011, Ie Senateur Edwin ZENNY s’est range du cote de Joseph Michel MARTELLY, consacrant ainsi son divorce temporaire avec Ie 8enateur Joseph LAMBERT. Pour se venger, Ie Senateur Edwin ZENNY nous a offert trois mille (3000) dollars americains amoi et aYvener POMPY pour
incendier son propre vehicule, une Hammer 4X4 de couleur blanche, qui se trouvait alors aLamandou. Ensuite, il a accuse Ie Senateur Joseph LAMBERT d’avoir procede a cet incendie.
Suite al’incendie, des agents de la PNH dont un denomme Arland BEROUETTE, ala solde du Senateur Edwin ZENNY, se sont rendus aLamandou et ont declare dans leur proces-verbal avoir remarque Ie vehicule du Senateur Joseph LAMBERT qui prenait la fuite.
VI.    Quelques exemples d’autres crimes perpetres par Ie gang Edo ZENNY / Joseph LAMBERT
1. Le 1er septembre 2012, j’ai ete engage par Ie Senateur Edwin ZENNY pour executer Reyista DESAMOUR. Ayant echoue apres plusieurs tentatives, un pretre du vodou Jean Marie DOMOND a re9u dix mille (10.000) dollars americains pour faire Ie crime. Ce dernier a ete par la suite arrete Ie 16 octobre 2012. Jean Marie
DOMOND se trouve aujourd’hui a la Prison Civile de Jacmel. La petite fiUe de Reyista DESAMOUR a, pour sa part, re9u une balle ala cuisse.
:511t/O ~5//EIfL–SON ~


2.    Le 17 novembre 2012, aJacmel, Ie gang KAKOS a pris part al’enlevement suivi de sequestration du petit Jorym Sam ETIENNE, age de trois (3) ans. Ce crime a ete perpetre sur instigation du Senateur Edwin ZENNY qui est l’amoureux d’une jeune fille habitant la maison. Les proches de la jeune fille reprochait acette derniere d’entretenir une relation amoureuse avec Ie Senateur, un homme marie qui de surcroit, entretient plusieurs maitresses. Cette derniere a rapporte les
faits au Senateur qui, pour leur donner une le<;on, a ordonne l’enlevement de Jorym Sam ETIENNE. Il n’etait pas prevu de tuer l’agronome Jean Marie Patrice ETIENNE. Cependant, celui-ci, croyant qu’il avait affaire ades voleurs, a tire Ie premier. Un des bandits, Alain MOISE a re<;u un projectile au bras. C’est en ripostant que l’agronome Jean Marie Patrice ETIENNE a ete tue. Pour liberer Jorym Sam ETIENNE, Ia famille a dli payer la ran<;on de quarante mille (40.000)
dollars americains.
3.    Deux (2) autres assassinats ont ete perpetres pour Ie compte du Senateur Edwin ZENNY, Ie 5 fevrier 2013. Ces deux (2) individus ont ete tues parce qu’ils ont frappe Ie vehicule du Senateur Edwin ZENNY. Ils ont ete cribles de balles. Il s’agit de Jerry DARTOIS et de M. C Hammer DARTOIS. Pour ce travail, Ie Senateur
Edwin ZENNY a offert Ia somme de mille cinq cents (1.500) dollars americains a Yvener POMPY, a Eddy JEAN et a Berthony ainsi connu alias Tchampan. lIs etaient montes abord d’une motocyc1ette immatriculee MC 7030.
4. Le 6 mars 2013, Ie Senateur Joseph LAMBERT m’a confie quatre (4) armes de calibre 9 millimetres aapporter al’une des ramifications de Ia base KAKOS, a La Saline. J’ai remis ces armes aYvener POMPY et aJean Edwidge Roy, connu encore sous Ie nom de Papouche Roy.
5. Le 5 avril 2013, Ie gang KAKOS a re<;u une mission de l’ex-8enateur Joseph LAMBERT de se rendre aMarigot, dans la maison de Jetho SANON, l’officier de l’Etat Civil de cette commune. Le gang a emporte seize (16) boites en carton remplies de drogue. Cette drogue a ere emmenee chez Christophe LAMBERT a
Breman.
6. Le 7 avril 2013, l’ex-Senateur et Conseiller du President de la Republique m’a donne six (6) armes afeu de calibre 9 millimetres, avec pour mission de les apporter aLa Saline et de les remettre aRaymond FRID, Jean Edwidge Roy, Fresny BALTAZAR, Jude MIUEN, etc.
7. Le 10 avril 2013, plusieurs membres du gang, montes a bord de deux (2) vehicules dont celui du Senateur Edwin ZENNY, immatricule OF 00828, pilote par Edner COME, et une Land Cruiser grise, appartenant it Joseph LAMBERT, ont transporte six (6) boites de cocaine de Jacmel it Ouanamithe. Cette drogue a ete livree aune autorite de la ville. Eddy JEAN, Berthony alias Tchampan, Alain
MOISE, et moi-meme nous nous trouvions dans Ie second vehicule.
8. Cacite BERTRAND, un cousin de ma mere a ete tue aPeredo par Alain MOISE. II etait un commerc;ant. II lui etait reproche d’avoir des opinions politiques contraires acelles de l’ex-Senateur Joseph LAMBERT.
9. Dalbert BERTRAND a ete tue par Eddy JEAN, et Yvener POMPY, sur ordres du Senateur Joseph LAMBERT.
VII.    Les ordres que j’ai choisi de ne pas executer
En fevrier 2013, l’ex-Senateur Joseph LAMBERT m’a engage pour assassiner Ie depute Sorel JACINTHE. II m’a donne une bouteille que je devais placer a l’interieur ou sous Ie vehicule du Depute Sorel JACINTHE, une Land Cruiser de couleur or. De plus, il m’a donne un portable avec, enregistre, un message vocal pretextant que Ie Depute Anel BELIZAIRE avait communique avec Ie Depute Sorel JACINTHE et qu’il lui avait fixe
rendez-vous a La Saline.
J’ai aussi rec;u pour mission de deposer, dans, Ie vehicule du Senateur MoIse JEAN CHARLES, une cargaison de drogue pour qu’une arrestation soit orchestree a l’encontre dudit Senateur. J’ai commence par executer ce travail. J’avais deja en ma possession la drogue. Tout etait planifie. J’ai finalement decide de ne pas donner suite. De plus, je
devais aussi procede a l’identification et a l’execution du Depute Levaillant LOUIS JEUNE avant Ie 29 avril 2013.
Selon toute vraisemblance, l’ex-8enateur Joseph LAMBERT tient a eliminer les Deputes Sorel JACINTHE et Levaillant LoUIS JEUNE en raison des declarations de ces derniers sur les ondes de plusieurs stations de radio de la Capitale, selon lesquelles [‘ex­ Senateur ne peut vivre en Haiti sans Ie benefice de [‘immunite pariementaire
ou Ia couverture d’un pouvoir politique.
VIII.    MeJDbres de l’appareil iudiciaire impliques dans les actes
Les chefs du gang KAKOS, savoir l’ex-Senateur Joseph LAMBERT et Ie 8enateur Edwin ZENNY controlent l’appareil judiciaire du Sud-est. Lorsque les membres du gang sont arretes, ils interviennent eux-memes et souvent, les membres du gang KAKOS sont remis en liberte.
IX.    Conclusion
Pour me pousser a executer ces ordres que j’ai choisi d’ignorer, l’ex-Senateur Joseph LAMBERT m’a encore une fois promis sa Toyota Prado, une maison, un emploi pour moi et aussi un emploi pour rna femme.
Toutefois, je ne veux plus travailler pour l’ex-Senateur et Conseiller Joseph LAMBERT ni pour Ie Senateur Edwin ZENNY. Lorsque j’cn ai fait part a l’ex-Senateur Joseph
:5fJNO tv’    SI/5RLSorv ~.

LAMBERT, ce dernier a passe aux autres membres du gang KAKOS, des instructions claires et precises pour que je sois execute. Je m’attends done amourir an’importe quel moment. C’est pourquoi, pour l’histoire et pour la verite, j’ai fait ce temoignage afin que nul n’ignore les dessous des jeux politiques en HaIti dont j’ai ete victime, sous l’attrait du gain facile.
Fait aPort-au-Prince, Ie 23 avril 2013
5/9″Lo Ii 2/yGl(l ~DnJ Sherlson SANON
Vu UNIQUEMENT POUR LA CERTIFICA TION MA TERIELLE DE LA SIGNA TURE DE SHERLSON SANON, CONNU ENCORE SOUS LE NOM D’ANDREBERT SANON, IDENTIFIE AU NUMERO 02­ 01-99-1988-12-00245 QUI L’A APPOSEE EN NOTRE PRESENCE, CE VINGT TROIS AVRIL DEUX MILLE TREIZE.
PORT-AU-PRINCE, LE 23 AVRIL 2013
M2 Jean Beaubrtm L. RoNY Notaire Public

____________________________________________________________________

COMMENT:HAITIAN-TRUTH.ORG
This is a document – supposedly signed April 23, 2013 – circulating in Haiti. Sano Sherlson was reported in PNH custody. Haitian-Truth presents this for what it is and we do not verify its validity. However, having said that, the charges are such that all authorities, Haitian, French and American must take a serious look at this item. We say that, recalling the classic event when Senator Lambert’s boat was intercepted off Tiburon with something like 750 kilos of cocaine on board. 14 of his associates were arrested. Since only the Senate can try Senators, his fellow Senators found him innocent.
WOW!
We are not optimistic since the French, Haitians and Americans have Amaral Duclona’s testimony that involves Jean-Bertrand Aristide, Rene Preval, Jude Celestin and a host of others, involved with murder, theft and cocaine trafficking with no reaction from anyone.
An operative, in the war on drugs, says the Haitian Senate is controlled by cocaine, but no one wants to take action.
The Americans are frozen like a frightened rabbits in a hunter’s spotlight. It should be the other way around, with the Haitian criminals spotlighted, but the reality is different.

3 Responses to “ SEX, DRUGS, ROCK & ROLL IN HAITI, PLUS MURDER, KIDNAP AND ASSORTED CHARACTER FLAWS. July 5, 2013 ”

  1. MICHAEL COLLINS on July 5, 2013 at

    Conseiller du President de la Republique Joseph Michel MARTELLY,

    A valid observation by someone.

    Why does this statement continually refer to Martelly when Martelly wasn’t even in the picture at the time.

  2. Garnel on July 6, 2013 at

    This article about Edwin Zenny and Joseph Lambert who are being accused of some serious crimes. Aristide name was never mentioned in the article. How do you managed to involve Aristide in your comments? Hatian-Truth has made very clear that Aristide has no popularity in Haiti. Why has this web site continue to focus all of their energy on Mr. Aristide?

  3. MICHAEL COLLINS on July 6, 2013 at

    I hadn’t noticed that we were focusing all of our attention on Aristide.

    However, he is struggling to become a player in the game and is making inroads. Money can do that in Haiti, and elsewhere.

    Two months ago, Aristide was deeply depressed that he had no place in Haitian politics. Then something re-lit his optimism and he is working again.

    Aristide and Preval had 14 years to do something and they destroyed what existed.

    Better to keep the fire hose on embers rather than have a five alarm fire pop up through inattention.

    So long as Aristide is alive, he is a danger.