Scandale politique: Atouriste révoqué, Desras traité en super ministre

April 26, 2016
By `

26 avril 2016

Desras et Atouriste

Le ministre de l’Environnement et son collègue de la Défense nationale ont offert le spectacle scandaleux de la journée de ce mardi 26 avril à Port-au-Prince. Une décision deux poids deux mesures a immédiatement été adoptée par le gouvernement.

Un autre scandale a éclaté au sein du gouvernement haïtien. Mardi après-midi, Port-au-Prince a été en effet le théâtre d’un grave incident semblable à une scène terroriste de la série 24 heures chrono. Lourdement armé, Dieuseul Simon Desras, ministre de l’Environnement, a débarqué au ministère de la Défense nationale pour forcer le titulaire de ce ministère, l’ex-colonel Antoine Atouriste, lui aussi armé, à vider les lieux. Mais l’ancien militaire a résisté en vain contre l’intervention musclée de son collègue pendant un certain temps.

La tension a monté tellement d’un cran que des hauts gradés dont le premier ministre, Enex Jean Charles, ont été dépêchés sur place. Ce dernier a rapidement tranché. Antoine Atouriste, récemment nommé à ce poste de ministre, a été révoqué et Dieuseul Simon Desras, traité en super ministre, a été destitué de son poste de ministre ad interim de la Défense nationale. Une décision jugée deux poids deux mesures par des observateurs.

Selon un arrêté qui semble avoir été rédigé bien avant le scandale, le premier ministre s’est approprié lui-même le poste de ministre de la Défense nationale. Cet arrêté express n’est signé que par les deux chefs de l’Exécutif avec la mention «Vu et approuvé par le Président Jocelerme Privert ».

13103553_10209124786898212_3590910061538022323_n

Voulaient-ils se débarrasser coûte que coûte de l’ancien militaire ? Plus d’un croient que Dieuseul Simon Desras, réputé pour ses capacités d’incitation à la violence, a joué parfaitement bien son rôle d’« envoyé spécial provocateur » dans cette affaire qui serait panifiée.

Antoine Atouriste a été investi dans ses fonctions de nouveau ministre de la Défense nationale, le 11 avril dernier. A ce moment-là, Dieuseul Simon Desras, en principe, n’était plus ministre a.i. Au cours de son bref passage à ce ministère, l’ancien parlementaire, nommé ministre de l’Environnement pour son rôle de perturbateur sous l’administration Martelly, aurait commis plusieurs actes de malversation. A suivre…

Comments are closed.