Politique : des parlementaires optent pour un pacte de gouvernabilité

Port-au-Prince, le 27 novembre 2018.-Face à l’ampleur de la crise politique qui se développe dans le pays, divers secteurs proposent des solutions de sortie de crise.

Des partis politiques, des organisations de la société civile, tous, en ce qui leur concerne, essaient de proposer aux acteurs concernés des pistes de solution. Ce, dans le but de libérer le pays de cette crise qui paraît, selon eux, inquiétante.

 

Des parlementaires, pour leur part, proposent à l’exécutif de composer avec les partis politiques, l’opposition radicale et le secteur « dit démocratique », dans la perspective d’un pacte de gouvernabilité.

 

C’est la proposition du député de Kenskoff, Alfredo Antoine qui pense que les protagonistes doivent se mettre ensemble en vue de trouver un terrain d’entente pour sortir le pays de cette crise qui risque de perdurer.

 

Pour sa part, le vice-président du Sénat de la République, le sénateur Pierre François Sildor dit souhaiter vivement que le pouvoir en place entame un dialogue avec les autres secteurs pour qu’enfin ils trouvent un terme à cette crise.

 

Par ailleurs, le parlementaire du département du Sud croit qu’il est nécessaire qu’au cours de ce dialogue les protagonistes tiennent compte du dossier PetroCaribe qui est un irritant à évacuer pour qu’on ait un dialogue franc et sincère.

 

Vant bèf info (VBI)

Share:

Author: `

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *