Li jou – Le quotidien du Peuple: FEMEN PEYI A! JENES LA PA BEZWEN ENSTRIKSYON, NI TRAVAY!

October 10, 2017
By `

Edito

Tel est le mot d’ordre lancé par le leadeur Moise Jean Charles,  de l’organisation Pitit Dessalines.

Le pays, selon Moise Jean Charles, n’a pas besoin de stabilité politique, ni de progrès économiques. En bon terroriste, éduqué à l’école du Rache Manyok Lavalassien, Moise Jean Charles invite ses amis et associes à créer les conditions du cahos social et politique afin d’écourter le mandat de Jovenel Moise.

Le léadeur, comme ses patrons, égaux et compétiteurs d’obédience lavalas, fait flèche de tout bois pour s’opposer aux mêmes de redressement institutionnel d’Haïti, ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie des haïtiens, entreprises par le Président élu Jovenel Moise.

IMG_256

Et dire que ce léadeur se présente comme un leadeur politique!

Quelle imposture!

Fémen lekol,fémen bank,fémen inivésite,fémen mache,fémen legliz,fémen tribinal…FÉMEN PEYI!

SE PWOGRAM POLITIK AK EKONOMIK MOYSE JEAN CHARLES!

PAWOL LA PALE! PAWOL LA PALE! PAWOL LA PALE!

Manda Prezidan ayisyen se pou 5 lane

Atik 134-1 ak 134-2  Konstitisyon an di aklè :

“`Manda yon Prezidan se pou 5 lane. Lè y’ap mande Prezidan an pou l’ rache manyòk li bay tè an blanch oubyen bay peyi-a, sa vle di opozisyon an pa respekte prensip“` *Konstitisyonèl* “`yo. Demokrasi an tankou yon balans ki gen de (2) plato. Pouvwa se youn, opozisyon an se lòt la. Yon opozisyon fèb egal yon pouvwa fèb. Yon opozisyon fò ki kwè nan avansman peyi egal yon pouvwa fò. Yon opozisyon​ dwe konstriktiv olye destriktiv. Li pa dwe ap ensite moun al fè vyolans sou lòt. Li dwe la pou l’ fè pouvwa anplas la respekte tout pwomès li te fè popilasyon an. Li la tou pou l fè pouvwa pran desizyon k’ap bon pou popilasyon an. Sa se ekwasyon politik la. Brèf ! Sepandan, depi pouvwa ap fè deriv, opozisyon an dwe rele dèyè l pou l’ kapab pran men li. Opozisyon pa dwe ap anpeche timoun pa kapab al lekòl, nan òganize manifestasyon chak jou. Opozisyon pa sipoze ap mande rache manyòk chak jou. Li kapab mande l :“` *Si Prezidan an tounen yon menas pou Konstitisyon an ak Demokrasi an*. “`Nan ka sa-a, li ap nòmal fòk li ale men lè se opozisyon an ki menas la sa yo dwe fè avèk li ?“`

Roosevelt CLAUDE

Mes réflexions sur “ON VERRA” !

Et si l’opposition qui accompagne le peuple Haïtien dans ses justes revendications nous parlait de l’après Jovenel…?

On conviendra que l’improvisation, dans quelque domaine que ce soit, est l’affaire des Grands Maîtres.

On conviendra que notre République d’Haïti est devenue, depuis ces 30 dernières années, celle des Amateurs, des Aventuriers et des Audacieux.

IMG_256

Après le passage du Pape en Haïti en 1983 (je fais une différence entre passage et visite) son message résumé en : “Il faut que les choses changent en Haïti”, était sur toutes les lèvres. Et, depuis, nous, Haïtiens, nous amusons à changer les hommes, non pas les choses, ce qui en soit ne serait point mauvais si ces hommes étaient performants, compétents, honnêtes et sérieux…

Mais, changer des hommes pour les remplacer par des sous-hommes est abominable. Et c’est ce qui nous arrive depuis un certain temps. Car personne n’avait préparé le départ ordonné des Duvalier, sauf Jean-Claude.Ainsi, Il nomma lui-même ses successeurs à quelques exceptions prêts : buveurs, jouisseurs, voleurs et bluffeurs…! Et nous connaissons tous la suite de l’histoire, de la nôtre, de nos déboires, de nos tribulations et de notre rapide et effroyable descente aux enfers….

Pour de justes raisons, nous réclamons toujours le départ de nos dirigeants pour les remplacer par qui?Et pour faire quoi? La réponse récurrente est toujours un : “ON VERRA” !

Que de :”ON VERRA” j’ai entendu au cours de ces dernières années. Sans jamais rien voir !!!!!

- En 85, quand je demandais à Hubert de Ronceray, mon parrain que j’aimais et admirais tant, aux  Sylvio Claude, aux Grégoire Eugène, que je respectais pour leur courage et les risques énormes pris à dénoncer et à combattre, sur le terrain, le régime de Jean-Claude Duvalier, par quel personnage ce dernier serait remplacé s’il décidait de partir, ils me répondirent tous : “ON VERRA” !

- En 88, lors de l’épreuve de force inutile entre le Président Manigat et le Général Namphy défiant et bon enfant, ma question revint : par qui allez-vous remplacer le Général mis brutalement à la retraite ?Le Président Manigat, dont mon oncle Yves Auguste fut le Ministre de l’Intérieur, me répondit: “ON VERRA”!

Et Manigat en a vu, avec le remplaçant du Général Namphy qui lui sortit un : “Mr le Président, qui assurera ma sécurité ? “Et le Présiden de répondre à son Commandant en Chef de l’armée, qui n’avait pas gagné ses épaulettes sur un champ de bataille, : “ON VERRA.” !

Ainsi revint Namphy au pouvoir pour faire quoi ? ON VERRA !

Survint son compère April pour corriger et redresser la bambôche démocratique pour une durée de? ON VERRA !Car la chaise présidentielle était trop chaude pour ce naïf civil de Marc Bazin que les Américains voulaient y faire asseoir.

Advint la tentative de coup d’état des Colonels dont l’échec s’explique par un manque total de préparation et de “ON VERRA” ! Il suffit de lire le Colonel Rébu pour s’en convaincre.

Arriva en 91 et le Père Aristide au pouvoir. Avec qui va-t-il diriger ? Le FNCD ? Quelle politique va-t-il appliquer ? Père Antoine Adrien me répondit avec son calme habituel: “ON VERRA” ! The rest is history !

On a vu défiler…les Préval…les Boniface avec sa fille et son gendre, les Gérard Latortue et son petit cousin… On a tout vu avec les Martelly et son larron gauche, Lamothe des bandits légaux… On a vu un Privert piteux et oublieux de ses origines  trahissant les revendications qui avaient poussé le peuple dans les rues de 2012 à 2015 à des manifestations violantes, permettant à un INCULPÉ d’accéder à la Magistrature Suprême.

Que n’a-t-on encore vu dans mon pays ? Un groupe de candidats à la Présidence en 2010 dénoncer et demander au peuple le boycott des élections qui se tenaient ce dimanche-là pour ensuite, audacieusement et “jéchêchement”, proclamer avoir remporté ces mêmes élections qu’ils avaient appelées à boycotter.

IMG_256

On a même vu un Valdès dire à Préval que la Communauté internationale ne voulait pas de son poulain et qu’il devait quitter le pouvoir (Préval est politiquement mort depuis ce jour-là pour ne l’avoir pas expliqué à la nation et expulsé ces Ambassadeurs impudents et arrogants !  Koté François Duvalier ta sôti ?)

On a vu un Secrétaire d’Etat, sans gène aucune, falsifier le classement du premier tour des présidentielles en 2010. Que de choses n’a-t-on vu dans ce pays de Dessalines ! Des citoyens américains devenus président, sénateurs, députés, maires, premier ministre, ministres.

IMG_256

On a vu des budgets de la République votés sans débats et des Sénateurs/Députés votants réclamer un amendement de cette même loi qu’ils ont votée la veille.

La liste des choses vues en Haïti est interminable, incroyable et ceci dans tous les domaines et dans tous les milieux sans exception !

Nous voudrions que l’opposition nous dise quelles sont les perspectives avec ou sans Jovenel. Car ce n’est pas tout de réclamer le départ de cet amateur/ignorant/têtu;  il faut aussi et surtout présenter à la nation un plan, une vision, afin de devenir soi-même une Alternative. Que personne ne nous dise: “ON VERRA” !

Des: “ON VERRA” nous en avons assez!!  Allez-vous prendre le pouvoir ? Sera-il traditionel ou révolutionaire ? Exclusif ou inclusif ? Totalitaire ou démocratique? Populiste ou nationaliste ? Réparateur ou révanchard ? Le moment est venu pour l’opposition de se définir comme celle de Caracas au Vénézuela. Nous devons savoir où cette opposition veut nous conduire et qui la compose ?

Alors et seulement alors, peut-être gagnera-t-elle la confiance et l’appui de la majorité silencieuse, des gens de bien, des vrais patriotes…

Surtout pas de: “ON VERRA”! comme réponse !

Car “ON VERRA” nous a assez déçu, trompé et trahi. Il faut, pour sortir notre chère Haïti de sa misère,l’apport et l’accord de tous ces fils noirs et mulatres, riches et pauvres,bourgeois et prolétaires sur des objectifs précis, faisables et profitables pour tous.

Alors, dites-nous… Surtout pas de ON VERRA!

Père Jean Miguel Auguste

IMG_256

Comments are closed.