Les sénateurs de l’opposition critiquent Privert

May 29, 2016
By `

Mai 30, 2016
Les sénateurs de l’opposition jugent que le rapport de la commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale (Cieve) ne permettra pas de résoudre la crise.

Le sénateur Jean Renel Cenatus croit que les acteurs politiques n’accepteront pas les recommandations de la commission. Il s’étonne que le conseil électoral provisoire ait attendu le denier jour de mai pour publier le calendrier électoral.

Il n’y a pas une culture pour accepter une défaite électoral, dit-il assurant qu’il n’est pas opposé à une enquête pour faire jaillir la vérité électorale.

Toutefois il dénonce la méthode utilisée pour former la commission jugeant qu’elle n’a pas de base juridique. D’après le sénateur élu dans l’Ouest les recommandations de la commission déboucheront inéluctablement sur une instabilité politique.

Son collègue de la KID, Onondieu Louis rejette par avance les recommandations de la commission. Il accuse les autorités gouvernementales d’avoir concocté le rapport avant la formation de la commission.

Le sénateur élu dans le Nord Ouest réclame le départ du président Privert, jugeant qu’il n’a pas accompli les engagements pris dans le cadre de l’accord.

Faisant valoir que le président Privert doit partir le 14 juin, le sénateur Louis presse les autorités électorales à réaliser le second tour de la présidentielle dans le meilleur délai.

Les sénateurs de l’opposition souhaitent que l’assemblée nationale désigne une autre personnalité pour organiser les élections.

Le sénateur Cenatus se dit préoccupé par l’incapacité du Sénat à tenir des séances plénières depuis le départ de M. Privert, à l’épique président du grand corps. Il exprime ses inquiétudes redoutant une grave crise et une instabilité politique.

LLM/ radio Métropole Haïti

Comments are closed.