LE PM JEAN-MICHEL MICHEL LAPIN EST-IL LE PROBLÉME? LES TERRORISTES AU SÉNAT ET À LA CHAMBRE BASSE SONT-ILS LA SOLUTION?

On a pris l’habitude, dans notre Démocratie, de poser de faux problémes pour entretenir les fausses solutions aux effets de perpétuer le statu quo économique, social et politique, anachronique et anti-progressiste.

C’est ainsi que s’élévent des interrogations portant sur la démission du PM Lapin en vue faciliter ou de favoriser la venue d’un nouveau PM à proposer à l’approbation du Parlement. La démission de J.M. Lapin ouvrirait la porte à une sortie de crise, avec la perspective de solutions aux problémes de l’actualité :insécurité entretenue par les gangs armés, déblocage de l’aide internationale, vote du budget et consolidation des institutions.

Qui connaissent le PM Jean-Michel Lapin, les qualités de compétences et d’honnéteté qui pavent la voie à ses trente années dans la fonction publique, savent qu’il n’hésitera pas une seconde à présenter sa démission au Président de la République, dans l’hypothése ou le Premier mandataire de la nation l’exige.

En aucune façon, le P.M Lapin ne se voudra un obstacle à la bonne marche des institutions nationales et une pierre d’achoppement à l’élu du peuple, le Président Jovenel Moise. Le PM Lapin n’est donc pas le probléme.

Par ailleurs, il importe de le noter, aux termes de l’article 137 de la Constitution Amendée, Jean Michel Lapin est Premier Ministre. Sa politique générale n’a pas été ratifiée, non pas à la suite d’un vote négatif du Parlement, mais suite à des actes terroristes de Sénateurs et de Députés, qui ont empéché la tenue de séances à cette fin.

Par conséquent, que le PM Jean-Michel Lapin démissionne sans qu’une majorité au Parlement, n’évalue sa politique générale, cela ne se lit pas autrement :la réponse à nos légitimes questions constitutionnelles est le terrorisme. Le terrorisme d’une minorité de Parlementaires, qui persistent et signent à voyoucratiser la Démocratie Haitienne en construction.

Somme toute, le Pm Jean-Michel Lapin démissionnera-t-il parait une question secondaire. La vraie, qu’il faut poser, et à quoi envisager des solutions didactiques et républicaines, est la suivante: pendant combien de temps la République endurera-t-elle le blocage de ses institutions par une poignée de terroristes couverts des manteaux de l’immunité constitutionnelle?

A la demande du Président Élu, Jovenel Moise, le Pm Jean-Michel Lapin(qui n’est ni une émanation, ni une incarnation de parlementaires stipendiés),passera charge à un nouveau Pm nommé en vue concourrir à la bonne marche des institutions nationales et à la mise en marche d’un effectif Gouvernement de stabilité et de progrés.

Question.

Le nouveau Premier Ministre aura-t-il l’aval du Parlement?

Réponse.

Non, ont déjà hurlé en chœur les cohortes terroristes au Sénat et à la Chambre des Députés, qui jurent par tous les dieux d’empécher la tenue de séances au Parlement envers et contre l’esprit et la lettre de la Constitution(amendée) de 1987.

Alors?      

 

Share:

Author: `

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *