LE NOUVELLISTE DOIT ÊTRE VRAIMENT AUTO-DESTRUCTEUR POUR INITRODUIRE UNE ACTION EN JUSTICE CONTRE MARTELLY POUR AVOIR DIT LA VÉRITÉ. “IL LES A PAYÉS POUR DES ARTICLES QUI LUI ÉTAIENT FAVORABLES ET PROBABLEMENT – POUR NE PAS PUBLIER DES ARTICLES DÉFAVORABLES”

Mars 10, 2019

En tant qu’avocat, je peux seulement dire combien j’aimerais défendre l’action contre Martelly !!!

 

Pouvez-vous imaginer une situation dans laquelle toutes les personnes qui ont payé des articles favorables seraient appelées comme témoins de Martelly !!!! Ce n’est pas que le fait periodique de payer Le Nouvelliste pour des articles favorables était inconnue. C’est une pratique courante sans laquelle les finances du journal seraient affectées.

 

De 20 000 à 30 000 dollars-VRAIS US DOLLAR un article.  On pourrait acheter beaucoup de riz et d’haricots pour les enfants affamés avec autant d’argent!

Martelly vient de révéler ce qui était resté auparavant un «secret de polichinelle » y compris pour les chauffeurs de Tap-Tap,  les domestiques, les politiciens, les trafiquants de drogue, les meurtriers, les violeurs et autres citoyens.

 

Fichez-nous la paix !

 

J’ai une connaissance personnelle de certains paiements  et ceux-ci n’ont pas été effectués pour le compte de Martelly !!

 

Les putes au coin d’une rue de Las Vegas ont plus de classe que Le Nouvelliste. Elles admettent  ce qu’elles  sont et n’essayent  de convaincre personne du contraire. Ce n’est pas seulement Le Nouvelliste qui a fait fortune en publiant ou en refusant de publier.

Le président Privert a géré la situation en ayant quelque 93 journalistes à son service, de même que Nesmy Manigat, ex-ministre de l’Éducation. Ce n’est pas que le gouvernement actuel ne dépense pas – mais de manière inefficace- dans des médias vraiment mal coordonnés. Le monde doit simplement comprendre qu’il n’existe pas de «presse libre» en Haïti.

 

Les médias ne fonctionnent que lorsqu’ils sont payés.

 

HAITIAN TRUTH est probablement la seule plateforme médiatique haïtienne à n’avoir jamais été payée pour publier quoi que ce soit ou pour ne rien publier. La récente publication des détails sur le contrôle des médias locaux ne devrait en rien surprendre L’Ex-PM Jacques Alexis, le ex-Président Aristide,

Nesmy Manigat, ex-ministre de l’Education et un nombre infini de personnes de tous les partis politiques, de diverses entreprises et de trafiquants de drogue.

Dans un vrai système judiciaire, comme celui existant au Canada et aux États-Unis, Le Nouvelliste serait coupable de déposer une action en justice avec légèreté et – à la fin – Martelly se verrait accorder des dommages-intérêts punitifs substantiels, probablement suffisants pour placer Le Nouvelliste en faillite.

 

Mais cela nuirait à notre société en supprimant une source précieuse de papier hygiénique. Car au moins l’encre utilisé n’est pas toxique.

Share:

Author: `

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *