Fritz Jean est nommé Premier Ministre: le poisson est dans les filets du Parlement

February 28, 2016
By `

Fevrier 28, 2016

Il s’est offert lui-même. Le parlement doit, en toute urgence, se réunir et interroger l’ancien Gouverneur de la BRH sur deux dossiers, relatifs aux avoirs de la République. Coupable, il devra répondre de ses actes et se démettre de sa nouvelle position de Premier Ministre, d’ailleurs illégitimement acquise.

Le premier concerne la vente sur les marches extérieures de 16 millions d’onces d’or, à 100 dollars l’once. Fritz Jean doit être questionne non seulement sur les acquéreurs, les associes, les profiteurs de la transaction, mais aussi sur son opportunité et ses impacts sur les finances Haïtiennes.

Le second à  voir avec la construction du Musée de la Monnaie Haïtienne. Financée à hauteur de 30 millions d’Euros, cette vilaine construction entasse le spécimen de monnaies en usage à travers l’histoire financière d’Haïti.

D’urgence, les membres du Parlement doivent convoquer la Presse, les syndicats du Patronat, des travailleurs, les autorités judiciaires pour un tour de ce monument, fait de trois salles et de neuf murs gothiques.

Il ne faudra pas omettre de convier les grands responsables de l’ambassade de France, puisque tout a été avec leur participation, en ressources matérielles et humaines.

Le poisson est dans la nasse. On ne doit pas le laisser filer. Fritz Jean est l’auteur d’un remarquable et documente ouvrage dans lequel il décrit et dénonce les méfaits de l’Economie de la Rente. Le Parlement a le privilège d’écrire la postface à la prochaine édition.

Le Président Privert aura alors le choix ,selon les conclusions de l’enquête diligentée, d’exiger de son Premier Premier Ministre de Konpoze ou de dekonpoze.

La nation demande des comptes.

Comments are closed.