DECLARATION DE PRINCIPE D’UN GROUPE DE PARLEMENTAIRES DE LA 48ème LEGISLATURE

July 15, 2010
By `

1)    Considérant que la présidence de René Préval n’a jamais respecté les délais constitutionnels relatifs au mandat des parlementaires, a toujours accouché des élections frauduleuses ayant abouti jusqu’à l’exil d’un Président de CEP, (Me Léon Manus).

2)    Considérant que le Président Préval a toujours utilisé les deniers publics pour financer la campagne des candidats de son parti.

3)    Considérant que la conceptualisation du budget sous le régime du Président Préval reflète le mépris le plus complet pour les petits  fonctionnaires notamment  les professeurs, les travailleurs de santé et les policiers acculés à vivre avec un salaire de misère.

4)    Considérant qu’au lendemain du 12 janvier 2010, aucune disposition n’a été prise pour améliorer l’environnement en constante dégradation alors que des centaines de millions de dollars inscrit au Budget de la République à cet effet n’ont servi malheureusement qu’à enrichir les imprimeurs de banderoles et de photos.

5)    Considérant que près de deux millions de personnes vivent dans des conditions infrahumaines sous les tentes depuis le 12 janvier 2010 et que le gouvernement haïtien n’a pris aucune disposition pour soulager la misère de ces compatriotes en détresse.

6)    Considérant que malgré la solidarité internationale déployés depuis le 12 janvier 2010, le gouvernement haïtien n’a jamais montré de leadership ni de bonne gouvernance pour aider et améliorer la situation catastrophique des ninistrés.

7)    Considérant que les fonds collectés à travers la solidarité internationale et ceux du trésor public mobilisés par la loi d’urgence sont dilapidés par les hommes du pouvoir au lieu de servir à la gestion de l’urgence.

8)    Considérant que l’une des premières actions du Président Préval a été de rapporter les décrets du 2 juin 2006 relatifs à la décentralisation et que le projet  de loi sur les collectivités territoriales inscrits au menu législatif de Septembre 2009 n’a jamais été déposé au Parlement.

9)    Considérant que la constitution haïtienne de 1987 interdit formellement en son article 263-1, l’existence sur le territoire national de tout corps armé, autre que l’armée d’Haïti et la Police Nationale alors que près de 10.000 hommes de  troupes étrangères foulent le sol sacré de la patrie commune.

10) Considérant que la désuétude des structures de contrôle des dépenses publiques a favorisé l’utilisation malhonnête de 360 millions de dollars (197 millions+163 millions) tirés des fonds de Pétro Caribe et que la disparition suspecte de Robert Marcello, responsable de la commission nationale de passation de marchés publics continue à alimenter un climat de méfiance à travers le pays.

11) Considérant que le régime du Président Préval n’a consenti le moindre effort pour diminuer le coût de la vie et réduire l’extrême pauvreté du peuple Haïtien.

12) Considérant que nos gouvernements et plus près de nous ceux de Préval n’ont jamais encouragé l’intégration des jeunes dans la vie publique et aucune disposition n’est prise pour moderniser l’Université.

13) Considérant qu’il y a lieu de récupérer progressivement la souveraineté nationale.

14) Considérant que malgré le vote et la publication des (3) trois lois sur la réforme judiciaire, le Président Préval Refuse d’exécuter ces  lois permettant au pouvoir judiciaire de devenir indépendant.

15) Considérant que la reconstruction du pays ne saurait se circonscrire à l’oeuvre d’une infime minorité <<d’appaches>> qui depuis (4) quatre ans  n’ont fait jouir des délices du pouvoir et qu’il y a lieu d’impliquer toutes les forces vives de la nation dans la problématique de la reconstruction nationale sous ses différents aspects: géographique, éducatif, social, culturel, économique…

16) Considérant que l’état de délabrement de la nation doit interpeller la conscience de tous les patriotes désireux de contribuer au changement tant souhaité.

17) Considérant qu’il est impérieux de rechercher les meilleures idées qui puissent véhiculer l’action à entreprendre en vue de changer ce qui doit être changé.

A l’initiative d’un groupe de Parlementaires de la 48ème Législature, il est créé, une entité  dénommée : Collectif du Renouveau Haïtien (COREH) dont l’objectif immédiat est de travailler aux regroupements des partis politiques, de la Société Civile Organisée et de toutes les autres forces vives de la nation en vue de concevoir et de proposer à la nation une vision de développement qui permettra aux haïtiens de regarder l’avenir de leur pays à court, moyen et long terme.

Fait à Port-au-Prince, le 12 Juillet 2010.-

Sénateur                                                 Youri LATORTUE                                               _____________________

Jean Willy JEAN-BAPTISTE                            _____________________

Evallière BEAUPLAN                                        _____________________

Riché ANDRIS                                                    _____________________

Mélius HYPPOLITE                                           _____________________

Eddy BASTIEN                                                    _____________________

Joseph Pierre Louis

Député                                                    Steeven Irvenson BENOIT

Joseph Nelson PIERRE LOUIS                      _____________________

Eloune DORÉUS

Acklush LOUIS-JEUNE                                    _____________________

Frantz Robert MONDÉ                                   _____________________

Esdras FABIEN                                                   _____________________

Jean David GENESTÉ                                       _____________________

Hugues CÉLESTIN                                             _____________________

Pierre Féquière JULIEN                                 _____________________

Clovel Alciné RICHEMOND                           _____________________

One Response to “ DECLARATION DE PRINCIPE D’UN GROUPE DE PARLEMENTAIRES DE LA 48ème LEGISLATURE ”

  1. haitian moses on July 15, 2010 at

    Bravo, mes dames messieurs! Au moins, vous venez d’accoucher le document tant attendu pour la mise en accusations des salauds. Je vais m’en servir pour les trainer par devant le tribunal international pour tous ces accrocs commis au depends de la nation.

    Le temps viendra ou tout sera mis en ordre pour le benefice de la nation toute entire.

    Merci pour ce document valable et historique.Voila pourquoi je vous reprochais de n’avoir pas compte sur vous -memes et les lois de la republique pour freiner ces detracteurs et criminels.
    Les provisions juridiques sont la pour nou guides et pour renforcer le travail de justice a accomplir en temps et lieu, meme si presentement le systeme judiciare soit le resultat d’un sabottage sans precedent dans les annales de notre histoire de peuple.

    Nous y arriverons a coup sur. Soyez courageux et determines, car la victoire est a nous.

    Encore, du courage et restez determiner a ne pas ceder au chantage et a l’intimidation.

    Je vous accompagne dans cette lutte historique pour le renouveau de la nation Haitienne.