Célébration de la 8ème journée nationale de greffe d’organes en Haïti, sous le haut patronage du Président de la République, SEM Jovenel Moïse.

December 5, 2017
By `

Dr Joseph Agabus: *Célébration de la 8ème journée nationale de greffe d’organes en Haïti, sous le haut patronage du Président de la République, SEM Jovenel Moïse.*

*Port-au-Prince, dimanche 3 Décembre 2017 :* Le Directeur Général de l’Office d’Assurance Accidents du Travail, Maladie et Maternité (OFATMA), Dr. Agabus Joseph a participé, le jeudi 30 novembre 2017, à l’hôtel Montana (Pétion-Ville), à la célébration de la 8ème Journée Nationale de Greffe d’Organes en Haïti.

Cette cérémonie sert de pretexte pour honorer les six (6) pionniers haïtiens dans la transplantation d’organes (Foie, Rein, pancréas et intestin), à savoir : Paul Justin Casimir, Chimiste ; Gaetano Ciancio, Médecin; Guerda Coicou, Médecin; Yolette Naar, Médecin; Katya Olivier, Médecin; Grenson Jeune, Médecin et Jacques M. Jeudy, Médecin, pour avoir réalisé avec succès la première greffe de rein en Haïti, et Instauré le Programme de la Greffe d’Organes en Haïti.

Présent à la cérémonie, le Coordonateur des Unités de Dialyses Médicalisés OFATMA (UDM OFATMA), Dr. Jacques M. Jeudy, faisant  également office de Directeur du Centre Haïtien de Greffe, a évoqué l’existence d’environ 20,000 haïtiens souffrant de  l’insuffisance rénale dans le pays. Selon lui, les personnes diabétiques sont les plus vulnérables à l’insuffisance rénale.

Plus loin, le chirurgien de transplantation d’organes a indiqué que le centre développe un partenariat avec le département de greffe de l’Université de Miami, *afin de permettre aux patients d’avoir accès au greffe des reins en Haïti selon la vision du Président de la République, SEM Jovenel Moïse* qui avait participé à cette grande cérémonie.

Toujours selon le Coordonateur des UDM de l’OFATMA, « Environs huit greffes de reins ont déjà effectuées dans le pays de 2009 à nos jours

Pour sa part, le DG de l’OFATMA, Dr Agabus Joseph a reconnu la nécessité  de combattre le problème d’insuffisance rénale avec beaucoup plus d’efforts, c’est pourquoi il invite toutes les forces vives de la nation à embrasser le travail du Centre Haïtien de Greffe. Plus loin, il se dit déterminé maintenant à offrir un plus large service à tout les haïtiens souffrant d’insuffisance rénale dans le pays.

*« Les patients soufrant d’insuffisance rénale qui sont assurés à l’OFATMA ne paient pas pour les dialyses, que ce soit l’hémodialyse ou la dialyse péritonéale, cependant les personnes qui ne sont pas assurés qui vont à l’OFATMA paient seulement 6000 goud par séance, contrairement aux hôpitaux privés où le coût de la dialyse est à environs 15 mille gourdes par séance »*, a-t-il ajouté.

Dans son discours de circonstance, le président Jovenel Moïse se felicite du fonctionnement du Centre Haïtien de Greffe (CHG) et de l’Office d’Assurance Accidents du Travail, Maladie et Maternité (OFATMA) dans la causes des personnes souffrant d’insuffisance rénale.

*« Je suis très content d’avoir inauguré trois grandes unités de dialyse dans les 3 grands hôpitaux de l’OFATMA dans la ville de Port-au-Prince, des Cayes et du Cap-Haïtien en vue de voler au secours de la population »*, a martelé le chef de l’Etat.

Signalons que l’OFATMA mène un combat sans merci en faveur des victimes d’insuffisance rénale terminale en Haïti. *Pas moins de 3 grandes unités de dialyses ont été inaugurées par la direction de l’office en l’espace de 2 mois et 27 jours, dans les départements de l’Ouest, du Sud et du Nord, grâce au support inconditionnel de l’administration Moïse / Lafontant*.

— FIN —

Leave a Reply