Alerte à la Communauté Nationale et Internationale

February 29, 2016
By `

Le plan est mis en œuvre et ses exécuteurs prêts à passer aux actes. Lavalas et ses têtes de pont dans le

Gouvernement provisoire ont mis au point un plan de déstabilisation des institutions nationales, prélude à un vaste dechoukaj des milieux commerciaux et des demeures de députes et de sénateurs opposes à leur idéologie liberticide.

La décision a été prise a la suite d’informations portées a la connaissance des nouveaux gouvernants selon lesquelles les chefs de la MINUSTAH désavoueraient le choix de cinq personnalités devant faire partie du nouveau cabinet ministérielles cinq personnalités en questions seraient associes a des actes louches et criminels sous les gouvernements de Preval et d’Aristide.

L’homme de main, a la tête de l’opération, n’est autre qu’Assad Volcy, celui qui circulait en jeep Toyota, avant, pendant et après l’Opération Bagdad, arme  de deux mitraillettes. Les fonds sont confiés a Heneks Jean-Charles, actuel secrétaire au Palais national, qui remplira les fonctions de Ministre de la Planification dans le prochain cabinet.

Les actes premiers visent la Fonction Publique qui sera paralysée des Jeudi, suivis d’attaques terroristes qui seront attribuées a Guy Philippe, le tombeur de la tyrannie populiste Lavalas en 2004.

La planification de telles actions déstabilisatrices et criminelles n’étonnent pas, venant de Lavalas et de

ses allies et associes. Au pouvoir durant deux décennies, ils n’ont semé que deuils, désolations et ressentiments. Et aujourd’hui, ils sont prêts a récidivera la faveur de cette transition inconstitutionnelle qui place au sommet du pouvoir exécutif deux des leurs.

Au-delà, par-delà les questions de personnes, qui trop souvent occultent les vrais problèmes, il est temps pour les démocrates sincères, les citoyens dévoues au progrès de ce pays de réaliser que le problème fondamental de l’heure est le projet murement réfléchi, érige en doctrine, de la destruction de la Démocratie par Lavalas et ses partisans.

Les lacunes du Gouvernement de Michel Joseph Martelly sont évidentes en maints domaines. Certaines sont notables et font l’objet de critiques justifiées. Mais nul ne saurait, sans une forte ue le gouvernement Martelly a été un gouvernement antidémocratique dose de mauvaise foi, avancer qe. Pas une fois Martelly ne s’est fait le promoteur de la criminalité, ni le prophète de l’irresponsabilité. Kawoutyou a santi bon, naje pou nou soti, ont été les slogans de qui l’on sait. Ils ne sont pas de Martelly, ni de Sweet Micky.

C’est a ce constat que fait référence le Premier Ministre de Martelly, Evans Paul, quand il conseille au President Provisoire Jocelerme Privert de Konpoze ou de Dekonpoze.

Konpoze, parce que la démocratie est régime de compromis et de pluralisme politique. Dekonpoze, si le projet avouable ou inavouable est le retour a la dictature et a l’anarchie.

Comments are closed.